Côte à côte

Réalisé par Yannick Casanova

Depuis l’instauration du visa Balladur en 1993, l’accès à Mayotte est réglementé pour les habitants du reste de l’archipel des Comores. Et pour de nombreux candidats à l’exil la traversée s’effectue clandestinement, à bord des « kwassa-kwassa », petits bateaux de pêche traditionnels…

Deux îles se scrutent, deux réalités s’affrontent. 70 kilomètres de mer les séparent.

Mayotte la Française fait rêver ses voisins d’Anjouan.

Au cœur de l’océan indien, dans le canal du Mozambique, chaque jour, des hommes et des femmes  s’entassent sur des embarcations de fortune en quête de conditions de vie plus dignes.

 Un voyage périlleux et éprouvant au terme duquel les attend souvent la désillusion si la mort ne les a pas cueillis en chemin.

Gros plan sur un  drame humanitaire méconnu et  ignoré.

The Seventh Fire

Un film de Jack Petitbonne Riccobono

TERRENCE MALICK presents this haunting and visually arresting nonfiction film about the gang crisis in Indian Country.

When Rob Brown, a Native American gang leader on a remote Minnesota reservation, is sentenced to prison for a fifth time, he must confront his role in bringing violent drug culture into his beloved Ojibwe community. As Rob reckons with his past, his seventeen-year-old protégé, Kevin, dreams of the future: becoming the most powerful and feared Native gangster on the reservation.

From executive producers NATALIE PORTMAN and CHRIS EYRE and director JACK PETTIBONE RICCOBONO.

WORLD PREMIERE - 2015 Berlin International Film Festival - WWW.THESEVENTHFIRE.COM

L'adieu d'une étoile

Un film de Ludovic Virot

À 42 ans la danseuse étoile Isabelle CIARAVOLA fait ses adieux à la scène de l'Opéra de Paris. Une retraite imposée, un moment de rupture auquel elle s'est préparée. Nous avons suivi durant plusieurs mois le quotidien de cette artiste. Un temps pendant lequel la femme s'est révélée derrière la danseuse d'exception.

Au temps des guitares

Un film de Dominique Lanzalavi

Le cabaret a longtemps été considéré comme un art mineur de la musique corse. Pourtant, depuis quelques années, cette forme d'expression musicale est revenue au goût du jour. De nombreux artistes de la jeune génération reprenant ces airs d'un autre temps. A travers ce film, Dominique Lanzalavi retrace un pan de notre histoire commune.

Banga Palace

Réalisation Jean Emmanuel PAGNI

Réservé aux garçons au moment du passage à l’âge adulte, le Banga de Mayotte autrefois habitat traditionnel, aujourd’hui cabane de taules ; est un lieu d’errance où se cristallisent les espoirs de nombre de jeunes.
«Banga Palace » pénètre l’intimité de cette jeunesse entre aspiration, résignation et détermination …
Un documentaire de Jean-Emmanuel Pagni
Co-produit par Mareterraniu productions- France télévisions
Avec le soutien de la Collectivité Territoriale de Corse et du CNC

Dancing is living

Ecrit et réalisé par Louis Wallecan

Un portrait du chorégraphe Benjamin Millepied qui s'est fait connaître au grand public pour sa chorégraphie de Black Swan. Pendant près de 18 mois ce film propose une immersion dans sa vie de chorégraphe à travers la création de sa nouvelle compagnie le "Los Angeles Dance Project" et ses multiples projets autour de la danse en France, en Russie et aux Etats-Unis. 
Un portrait inattendu qui éclaire sur la vitalité et la diversité de la démarche du chorégraphe qui vient d'être nommé directeur de la danse de l'opéra national de Paris.

Le temps de l'ylang

Ecrit et réalisé par Caroline Brun et François Karol.

L’ylang de Mayotte, une filière en déclin, telle une fenêtre que nous ouvrons sur un territoire en plein bouleversement, une grille de lecture d’une société en mutation. Pour nous guider, Hassani que nous suivons dans son quotidien; nous témoignons de son combat pour la survie de cette plante mythique…
A travers les perspectives d’avenir d’une filière à l’agonie, nous souhaitons soulever des questionnements plus larges sur le devenir de cette terre de France aux portes de l'Afrique.

Antalaha ville vanille

Ecrit et réalisé par Ugo Casabianca et Yannick Casanova

Antalaha, ville vanille est né d’un profond besoin de se remettre en mémoire des moments disparus et des souvenirs d’une enfance imprégnée de gourmandises. La vanille nous amène alors concrètement sur le terrain d’une réalité très marquée et d’un contraste entre les espoirs de ceux qui fabriquent ce plaisir et les attentes de ceux qui le propage à l’autre bout du globe. Prendre la route de la vanille, c’est poser des balises dans un voyage fait d’escales afin d’en déterminer les enjeux. Le film est jalonné de haltes sur un tracé commercial nous menant du sud au nord, du nord au sud, à la rencontre de ceux qui donne vie à cette vanille : planteurs, négociants, spéculateurs, consommateurs.

Les voix de Mayotte

Ecrit et réalisé par Paul Rognoni

Mayotte, 101ème département français, un territoire en mutation entre tradition et modernité entre deux sphères culturelles: un monde en devenir. Il y a mille façons de parler de cette mue, nous avons souhaité la traiter par le biais de la musique. La musique omniprésente dans ce territoire, dans cette culture qui rythme de le quotidien des hommes et des femmes: Musique traditionnelle, musique religieuse, musique contemporaine. Cette expression multiple est un révélateur des enjeux de la société mahoraise. Nous sommes donc allés à la rencontre de celles et ceux qui aujourd’hui s’expriment par la musique et leur avons donné la parole pour appréhender par ce prisme une part du mystère de cet archipel.

Nom de code: Léo

Réalisation Dominique LANZALAVI

Léo Micheli est une des dernières mémoires vivantes d’une époque noire du XXème siècle, celle de la guerre et de l’occupation. Homme de combat, militant de la résistance, il fut auprès de Jacques Duclos un des acteurs majeurs de l’après guerre du parti communiste français.
Considéré comme une des éminences grises de la résistance en Corse, il est le témoin de cet engagement d’hommes et de femmes pour une certaine idée de la liberté.

Piazza Mora

Un film documentaire écrit et réalisé par Sylvaine Dampierre

Sartène, village corse enserré dans le corset de pierre d’une ville, forteresse accrochée à sa montagne, est comme une île dans l’île. L’espace à Sartène est partagé, arpenté depuis des décennies selon un rite immuable et aux marges de la place qui en forme le cœur, se tiennent les maghrébins. Ils n’ont pas vraiment choisi la Corse, mais veulent croire qu’elle les a choisis, on ne reste pas à Sartène si longtemps par hasard, on s’y sent destiné. Leurs enfants doivent trouver le chemin de leur liberté entre deux héritages, entre culture d’origine et spécificité corse, entre deux langues, entre deux mythes. Le film campe ses personnages dans leur décor, dans l‘exaltation de leurs gestes, de leur travail, tout ce qui fait de ces corps d’étrangers des figures ancrés dans cette terre, tout ce qui fait de ces gens d’ailleurs, des gens d’ici.

Simkie Paris Delhi

Un film de Charlotte Arrighi de Casanova

Simone Barbier, jeune pianiste française, rencontre à Paris en 1926 le jeune danseur indien Uday Shankar. Du jour au lendemain, Simone la pianiste devient Simkie, la danseuse indienne. Partenaire d’Uday Shankar pendant une vingtaine d’années, Simkie a connu la gloire à ces cotés, des tournées mondiales de l’entre deux guerres, à la fondation de l’école de danse d’Almora en Inde, elle a été à la fois la partenaire, la muse et le soutien d’Uday Shankar. 80 années après, sa petite nièce part à sa recherche. A travers ceux qui l’ont connue, qui ont travaillé avec elle, d’Amala Devi à Ravi Shankar, de sa fille Minnie à sa rivale Amala Shankar, Simkie revit sous nos yeux. Guidé par les mots de sa petite nièce, on voyage de Paris à Delhi, au cœur du monde de Simkie.

La mémoire des Canabady

Un film de Louis Wallecan

Ce film retrace l’histoire des Engagés de 1850 à nos jours, à travers le regard qu’un homme, Gilbert Canabady, porte sur son histoire familiale. Il conte le destin douloureux, de plus de 100 000 hommes et femmes originaires d’Inde, venus remplacés les noirs affranchis après l’abolition de l’esclavage en 1848 à la Réunion.

Les révoltés du Baul

Un film de Paul Rognoni

Dans l’inde traditionnelle, arque boutée sur son système des castes, des artistes révoltés ont pris le parti de rejeter ce fonctionnement archaïque. Les Bauls, les « fous dansant », ont crée leur propre monde, ils jouent de la musique, dansent, chantent et transmettent par le biais de leur tradition, un message de paix et d’union. Dans leur univers, tout être humain quelque soit sa caste, sa religion, son appartenance ethnique est l’égal des autres. Parvathy est une des artistes majeurs de ce mouvement, à 30 ans, elle retourne chaque année au cours d’un long voyage du Kerala où elle vit, aux origines des Bauls au Bengale. C’est ce voyage initiatique à la rencontre d’une contre culture que ce film nous entraîne.

Rencontre avec Pierre Salvadori

Un film de Lavinie Boffy

Pour ce premier film sur le cinéaste Pierre Salvadori mon désir serait d’en faire une jolie « leçon de cinéma ».
Le film de Lavinie Boffy s’articule autour de deux pôles interactifs : le parcours d’un cinéaste et la construction de ses films. Aussi, la réalisatrice profite de sa relation privilégiée avec le cinéaste avare d’interview, pour nous faire découvrir son art, celui de la comédie.
Entre extraits de films et longues interviews, ce film propose d’ouvrir une porte sur une œuvre et un artiste.

Îles en parallèle

Un film de Véronique Buresi

Qu’est-ce que vivre dans une île ? La question peut paraître étonnante. Et pourtant la vie insulaire suscite autant le rêve que l’angoisse. Si elle excite l’imaginaire au point parfois de renvoyer du réel insulaire une image figée et stéréotypée de couchers de soleils flamboyants, de climats perpétuellement tempérés, d’oisiveté obligatoire, elle constitue aussi, dès que le réel rattrape le fantasme, le lieu de l’enfermement, de la réclusion... L’île est un peu tout cela à la fois. L’île de Robinson Crusoe lui sauve la vie... mais elle est aussi sa prison. Elle est aussi le lieu où il change, évolue et se transforme. Car l’île est surtout un lieu où l’on vit. Un lieu que parfois l’on choisit et qui parfois vous choisit. Elle est en tout cas un lieu qui vous construit. Et fait de vous un insulaire. L’espace physique que vous habitez est aussi l’espace mental qui vous habite. A fortiori quand l’île est le lieu où s’enfoncent vos racines.

Titien, le secret de l'homme aux gants

Un film de Emmanuelle Franc

Un jeune homme au regard ironique et mélancolique, portant des gants, surgissant de la pénombre, ne fait que passer, c'est un portrait présumé de Titien daté des années 1515/1518. Contesté, malmené par l'histoire, endormi dans les réserves du Louvre pendant des siècles, il a échoué au Musée Fesch à Ajaccio en 1956. Depuis, il reste ignoré des historiens de l'art, jamais cité, jamais exposé. On l'a oublié. Quelle injustice quand on pense à son célèbre frère adulé au Louvre, celui que l'on nomme l'Homme au Gant ! Pour conjurer la malédiction qui pèse sur notre Homme aux Gants d'Ajaccio, pour percer le mystère qui l'entoure, il fallait mener l'enquête. Le film raconte la vie de ce portrait de son point de vue. Avec lui, au quotidien, nous ressentons l'ennui, l'amusement, l'excitation... jusqu'à ce que son secret soit révélé.

Gara Nostra

Un film de Louis Wallecan

Ce documentaire nous plonge au cœur des joutes en compagnie des poètes, et fait partager au téléspectateur le caractère rituel et l’émotion profonde, archaïque qui s’en dégage. Entre Corse Baléares et Sardaigne, il nous entraine à la rencontre de ceux et celles qui font vivre cette tradition.

Teyyam, La danse des dieux

Un film de Paul Rognoni

Au nord du Kerala, au sud ouest de l’Inde,se joue un rituel ancestral appelé Teyyam, au cours duquel des hommes incarnent les dieux.
Ce film raconte l’histoire d’une famille d’intouchables, des serviteurs des dieux. Lakshmanan et sa famille, vouent leur existence à la pratique du culte de la déesse. Artistes itinérants, ils se rendent de sanctuaire en sanctuaire. Ils y incarnent au cours de cérémonies somptueuses, les dieux de panthéon hindou.
Révéré par la population qu’elle en soit la caste d’origine, ils délaissent leur statut social pour offrir leurs corps aux dieux.

Lady Rose, l'insulaire

Un film de Emmanuelle Franc

Une plongée dans la vie d’une aventurière du XX ème Siècle. Portrait de Lady Rose de son enfance bourgeoise en Angleterre, à la Rhodésie, et la Corse. Parcours atypique d’une femme, d’une curieuse, d’une chercheuse qui voua sa vie à une île qui n’était pas la sienne. Récit d’une histoire d’amour avec la Corse.

Michelle Canniccioni, portrait intimiste

Un film de Paul Rognoni

Plongée dans la vie d’une artiste Lyrique. Deux années auprès de cette jeune soprano dont la carrière prend un tournant international, récit de son quotidien de sa vie d’artiste de sa vie de femme. De la scala de Milan , au festival de Glyndebourn, ce film s’immisce dans une vie, une vocation, accompagne l’artiste dans ses doutes et ses succès.

Natale Luciani, cresce a voce

Un film de François Karol et Lavinie Boffy

Portrait d’un militant nationaliste de la première heure, mais aussi l’histoire d’un engagement. Militant clandestin, Natale Luciani fait dans les années 90 le parti d'abandonner la lutte armée et porte son combat sur la scène culturelle. Musicien et parolier de talent, il fonde le mythique groupe « Canta u Populu Corsu » puis une école de chant traditionnel « A Scola di cantu ». I marque ainsi 40 ans de l’histoire culturelle et politique de la Corse, du Riacquistu au début du XXI ème siècle.

Béla Bartók, l'homme juste

Un film de Emmanuelle Franc

Portait de Béla Bartok. Ce film nous entraîne sur les pas de Béla Bartok. De la Hongrie à la Roumanie actuelle, nous refaisons le voyage du compositeur à la recherche de sa source d’inspiration de sa « langue musicale maternelle ». A travers ce parcours nous proposons de revisiter l’histoire des fondements de l’ethnomusicologie.

Grand prix de la biennale internationale du film musical « Classique en images » au Louvre, Sélectionné au festival de Buenos-Aires, Sélectionné au Festival du film d’art de Briançon, Sélectionné au FIPATEL 2006

Henri Tomasi, un idéal universel

Un film de Paul Rognoni

Retour sur la carrière de l’un des plus méconnus et des plus brillants compositeur et chef d’orchestre de sa génération : Henri Tomasi. Ce film dresse le Portrait d’un écorché vif. Il présente l’artiste, à travers les engagements parfois contradictoires de l’homme : un parcours de vie.

Félix Quilici, l'homme à l'écoute

Un film de Emmanuelle Franc

Portrait de Félix Quilici Altiste de l’orchestre National de Radio France; dont les campagnes de cueillette des chants traditionnels corses ont fait de lui un des principaux artisans de la conservation et du maintien de ce patrimoine musical.

Cesar Vezzani, le merle blanc

Un film de Paul Rognoni

Portrait de ce ténor du début du XX ème siècle considéré comme étant le Caruso Français. César Vezzani avec plus de quarante ans de carrière connaît aujourd’hui une seconde vie à travers de nombreuses rééditions de sa riche discographie.

Miguel Manara, Ange ou Dom Juan

Un film de Paul Rognoni

Le Mythe de Dom Juan revisité autour de l’histoire de ce corse sévillan du XVIIème siècle. Un voyage entre corse et Andalousie, entre baroque et contemporain par le biais d’une correspondance.