Mezzo Voce

Une série de 63 concerts live

Ne pas se contenter de voir et d'entendre... mais découvrir. Chaque film de Mezzo Voce est l'occasion de vivre un moment rare d'intimité avec des artistes de sensibilité, d'inspiration et de cultures différentes. Concert privé, proximité d'écoute, un voyage initiatique en émotions musicales fortes.

Une émission proposée par François Karol et Paul Rognoni.

Réalisation : Paul Rognoni
Programmation : Sabine Rognoni
Coproduction : France 3 Corse ViaStella
Durée des épisodes : 60 mn

Mariama

Mariama ressemble à notre nouvelle planète, à ce monde ouvert où les identités sont en mouvement, où les appartenances sont toujours multiples, emmêlées, intriquées.

Sa voix a le grain et l’élan des voix d’Afrique de l’Ouest, la douceur et la limpidité des voix  pour lesquelles on a inventé le lied, jadis en Allemagne. On y entend aussi l’écho des divas du jazz ou de Tracy Chapman, la gouaille des grandes faiseuses de tubes de Londres ou de New York, la profondeur spirituelle du reggae ou de la soul old shool.

Libre, inspirée, sensible.

Luz Casal

Réalisation Paul Rognoni

Pour beaucoup, Luz Casal est indissociable de la voix chaude et rocailleuse qui interprète la chanson « Piensa en mí ». Pourtant, cette chanteuse n’est pas la voix d’un seul succès, mais une artiste multi facette de talent. Auteur-compositeur-interprète.

La star latine parvient à se renouveler à chaque parution. Dernière démonstration avec son nouveau disque « Alma », un album intime qui reflète sa recherche d’un nouvel équilibre.

"C'est un univers très intime, avec une charge plus émotive et plus introspective."

« Alma », qui vient d'être publié, puise dans le pop-rock où elle a fait ses débuts, mais est surtout teinté de bossa nova et de boléro, un genre auquel elle avait rendu hommage sur son précédent disque "Pasion"

Liz McComb

Réalisation Paul Rognoni

Un négro spiritual chanté depuis presque un siècle envoute de sa longue plainte  le Cyrnos Palace .Ce chant appris enfant par Liz Mc Comb est pour elle un acte de foi.En messagère de  paix, elle fait résonner son  chant de tolérance.

A l’image de son modèle, la reine du Gospel Mahalia Jackson, Liz Mc Comb n’accepte pas le repli communautaire des musiques noires, qu’elle souhaite partager, nourrir et mixer. 

Bastien Lallemant

Réalisation Paul Rognoni

Ce pourrait être l’histoire d’un auteur compositeur face à sa « maison haute ».

Une maison Haute qui lui inspire le titre de son dernier album. Un musicien empreint de solitude dans l’acte d’écriture , soucieux d’offrir au  public le fruit de ce travail au long court.

Pour Bastien Lallemant, une chanson est une œuvre inachevée, pleine de repentir, toujours en mesure d’être façonnée. Un perfectionnisme qui tourne à l’obsession pour des histoires qui prennent vie grâce à des combinaisons de mots maintes fois pesés, jusqu’à ce que la poésie donne le rythme et que les arrangements fassent sens.

De Gainsbourg à Dominique A, Bastien Lallemant s’inscrit dans une lignée d’artistes qui ont donné ses lettres de noblesse à la chanson française . Une chanson poétique et picturale, souvent figurative, où s’affirme avec élégance son goût pour la fiction et les contes cruels.

Radio Thrakia

Réalisation Paul Rognoni

Un Mezzo Voce festif  à la rencontre de la musique tzigane. Une contemporanéité décrite par le réalisateur Emir Kusturica comme la confrontation d’une frénésie électrique à la nostalgie slave et au romantisme des vieux chants gitans.

Inspirée des Balkans, agrémentée de teintes électroniques, la musique de Radio Trakhia Electric emporte les spectateurs du Cyrnos palace dans un répertoire où fanfare, jazz et électro se côtoient. Accompagnant la sublime chanteuse et danseuse Nuria Rovira Salat, les musiciens de Radio Trakhia Electric subliment le genre.

The Mabuses

Réalisation Paul Rognoni

La musique de The Mabuses, subtil mélange de celles des Beatles, de Pink Floyd et de Syd Barret, résonne  dans les couloirs du Cyrnos palace. Violoncelle, violon mais aussi batterie et basse, les sons se mêlent en une harmonie musicale.

Oren Bloedow

Réalisation Paul Rognoni

Les loges du Cyrnos Palace sont l’antichambre de Mezzo Voce , un lieu, d’émotion, de fête, et de concentration avant l’entrée en scène, où les artistes cosmopolites laissent leurs traces au fil des saisons.

A New-York, depuis Andy Warhol, on appelle ces endroits des Factory. C’est là qu’a grandi et vit Oren Bloedow. Si l’artiste est plus connu comme guitariste  du groupe underground Elysian Fields que comme soliste, il évite soigneusement les sentiers de la gloire. Son art se situe  ailleurs.

Mêler poésie et rythmes, c'est le talent d’Oren Bloedow. 

A Filetta Paolo Fresu & Daniele Di Bonaventura

Réalisation Paul Rognoni

La rencontre entre A Filetta, Paolo Fresu, Daniele di Bonaventura s'est faite à l'Aghja à Ajaccio en 2006. Un vrai coup de foudre qui donne naissance au projet « Mistico Mediterraneo » et fera l'Â’objet d'Â’un enregistrement édité début 2011 par ECM.
Après ce succès et quelques dizaines de concerts, tous décident de poursuivre la route commune. Cette fois, il s'Â’agit d'Â’un travail musical et vocal ayant pour thème les regards croisés de deux insulaires d'Â’exception ayant marqué le 20ème siècle : Aimé Césaire, écrivain, poète, dramaturge d'Â’origine martiniquaise et Jean Nicoli, enseignant,résistant, exécuté en 1943 par l'Â’occupant fasciste italien.
Voix, trompette et bandonéon, à nouveau entrelacés, pour que corses et italiens, ensemble, célèbrent de lumineux penseurs ayant largement contribué à forger l'identité et l'Â’histoire mouvementée de nos territoires.

Poni Hoax

Extrait

Etrange découverte que ce palace figé dans le temps pour des artistes aussi iconoclastes.Improbable rencontre entre les boiseries feutrées de Mezzo Voce et leur électro-Rock guerrier. Les Poni Hoax sont avant tout des artistes de leur temps,  modernes et érudits qui savent bien que l’esprit du rock a disparu depuis longtemps.

Pourtant c’est à l’endroit même de ce rock fantasmé que Poni Hoax fait sens et s’incarne en la personne de Nicolas Ker, auteur dandy habité par le feu et le talent d’un Jim Morrisson .