Norig

Ionela

L’invitée de Mezzo voce est une jeune grenobloise d'origine catalane et au prénom celte : Norig.
Norig est Gadji, c'est à dire qu'elle n'est pas tzigane. C'est pourtant devant "Le temps des Gitans" de Kusturica que la jeune chanteuse se reconnaît dans la pulsation Rom. Car Norig, c'est une voix qui se fait tour à tour enfantine, mutine ou féminine. Comme naturellement en accord avec les sentiments de joie et de mélancolie mêlées que ces chants roumains, roms et russes véhiculent.

Mais dans ce répertoire sensible, passionné et intense, elle trouve aussi l'adéquation avec sa langue française maternelle. L'âme des Gitans fraternise alors avec les titis parigots des années 40 ou chante la bande son imaginaire d'un film onirique signée Michel Legrand. Norig puise aussi son inspiration dans le sud où un certain Claude Nougaro maitre des mots, poète enchanteur, ouvre une voie dont la jeune artiste s’inspire pour offrir une poésie que l'on comprend ou à défaut que l'on ressent, car toute en murmures, cris, appels et incantations.