Quilapayùn

Mi Patria

"El pueblo unido jamas sera vencido"
"Le peuple uni ne sera jamais vaincu".

Un refrain symbole de lutte et de liberté qui raisonne depuis bientôt 40 ans. Pourtant quand les Quilapayun se créent en 1965 c'est d'abord pour faire exister les instruments traditionnels andins et la poésie chilienne au rythme de leurs voix puissantes et harmonieuses. Et si très tôt ils s'engagent dans la lutte démocratique aux cotés de Salvador Allende, c'est le coup d'état de Pinochet en 1973 et l'exil qui s'en suit, qui en feront les figures de l'esprit de résistance des peuples qu'ils continuent d'incarner.

Soutenus à l'époque par une pléiade d'artistes engagés, de Jane Fonda à Gian Maria Volonté, la parole des Quilapayun a trouvé aujourd'hui un nouvel écho, plus universel.

A l'heure de la deuxième génération, le groupe a fait de la transmission et du devoir de mémoire une raison d'exister. Et ce au moment même ou dans un monde trouble, entre violences sociales extrêmes et velléités démocratiques, l'engagement des Quilapayun raconte la force d'une authenticité